TUTOVELO / Ateliers online / Roues & pneus / Pneu et chambre / Présentation pression de gonflage

Rédigé par : Tutovelo le 09/04/2018

Fiche : Présentation pression de gonflage

Afin de bien faire leur boulot, vos pneumatiques doivent recevoir la bonne pression. Une mauvais pression ne vous apportera que des inconvénients.


Avantages

Les avantages de gonfler à la pression optimale :


  • Meilleure transmission d'énergie sur route propre

  • Meilleure traction et absorption des chocs sur terrain abîme

  • Améliore la durée de vis de la bande de roulement

  • Limite les crevaisons

  • Évite ou limite les crevaisons par pincement

  • Évite que le pneu s'écrase et que les flancs s’abîment


Facteurs

La pression de gonflage de vos pneus dépend de plusieurs facteurs :


  • La largeur de vos pneus est un des facteurs principaux. Les pneus de type route sont fin, ils ne contiennent pas beaucoup d'air mais il faut afin qu'ils soient efficace que la pression interne soit élevée. Avec une bonne pression ils transmettront mieux les efforts du cycliste, néanmoins ils n'apporteront pas beaucoup de confort. Au contraire, les pneus larges étudiés pour une utilisation tout terrain sont conçus pour recevoir un grand volume d'air mais une pression relativement basse par rapport aux pneus type route. Leurs faible pression permet aux pneus de se déformer afin de coller aux aspérités du terrain et ainsi apporter une meilleure traction, surtout si le terrain est sableux / poussiéreux / boueux.

  • Le type de pneus (tubetype ou tubeless) va aussi influencer la pression nécessaire. En effet, un pneu VTT de type tubeless va permettre de rouler à une pression inférieure qu'un pneu VTT utilisant une chambre à air. Une pression trop basse sur un pneu tubetype va augmenter le risque de crevaison par pincement tout en créant une usure prématurée.

  • Votre poids va aussi avoir une incidence étant donné que c'est la pression dans vos pneumatiques qui supporte votre poids. Plus le cycliste est lourd, plus il faudra que la pression soit élevée. L'écrasement du pneu sera moindre pour un cycliste plus léger, donc il pourra se permettre de moins gonfler ses pneumatiques pour un résultat similaire qu'un cycliste plus lourd.

  • Le type de vélo que vous utiliser va aussi avoir un influence. Cela est surtout applicable aux VTT avec des vélos rigides, semi-rigides ou bien tout suspendus. Un vélo sans fourche ni amortisseurs va nécessiter une pression plus basse des pneumatiques pour avoir une accroche correcte, sinon le vélo va tout simplement rebondir sur chaque aspérité. Au contraire, un vélo tout suspendu va pouvoir en théorie rouler avec des pneus plus gonflés car la fourche et les amortisseurs absorberont plus les chocs du terrain et amélioreront l'accroche des pneumatiques.



Recommandations constructeurs

Pour vous donner une idée de la fourchette de pression optimale pour les pneus installés sur votre vélo, rien de mieux que de suivre les recommandations du constructeur. Pour cela il suffit de jeter un coup d’œil sur les flancs du pneu, le constructeur recommande en général une pression minimale à respecter ainsi qu'une pression maximale. 

Vous pourrez lire par exemple 2.0-4.0 BAR 30-55 PSI. Cela signifie que la pression minimale est de 2.0 bar soit 30 psi et la pression maximale es de 4.0 bar soit 55 psi. Un bar est égal à environ 14,50 psi. 

Dans cette fourchette vous allez devoir établir la pression qui correspond le plus à votre utilisation et aux facteurs énumérés au dessus. Si par exemple vous roulez sur un terrain relativement abîmé, que vous êtes plutôt léger et que vous roulez sur un vélo semi-rigide vous opterez plutôt pour une pression proche de la fourchette basse des recommandations du constructeur. Mais cela va aussi dépendre de vos préférences, à vous de tester et de savoir qu'elle pression vous convient le plus. Vous allez aussi certainement pourvoir vérifier si le type de pneus que vous utilisez correspondent à vos besoins.